Le destin du lé, ohé.

    En suivant à pied le lé désormais rompu, amolli, du bief de Chalifert, un faux pas est toujours envisageable. L’ancien rythme précis des palplanches décaties affleure sous le reflet de l’arche impeccable au sifflant tégévé, ferme et transparent comme...