Les drapeaux sauvages

Tout reste à écrire: les petites bricoles ici et là à droite à gauche, tous les corps empêtrés virgules du décor, les boiteux, les bocaux, les bancals ébréchés, les dormeurs, araignées, fruits de terre et garniture, les toiles empoussiérées dans les recoins ceux qui ne sont pas sur la liste ceux qui longent les murs ceux qui ne savent pas dire ou qui n’ont jamais lu, les contraints les bannis les enfermés les noyés les salissures, les laveurs de carreaux chahuteurs de vaisselle les enivrés et les buveurs d’eau les enfiévrés les honteux les repentis, les mères abandonnées les taches de gras empreintes capitales les voix des petits enfants et les drapeaux sauvages

 

%d blogueurs aiment cette page :