Trois photos à l’aller, puis trois autres au retour

… – – –  jusqu’à l’arbre perché finement dénudé, ses hôtes buissonnantset de retour en villequelques mots choisis dans le reflet du jour, vous qui venez icimerci, tendresse pour certainset tout ce qui surgit implicitementà cette...

Libre circulation

… Dans les jours les plus courts, à l’approche des fêtes je tire de sous le lit la cantine des morts, servante des objets et des bris recueillis. C’est un moment très seul, où le cœur se remue dans le sens vertical. Une plongée, et un bain, à durée...

Désordre

… Le matin, chemin faisant parmi les mots survivant à la nuit, lettres de marbre noir incrustées dans la chair ; sur le faux plat chaque jour plus âpre du jardin, arbustes en stuc, jambes de porphyre dans le froid humide(je dois faire vite, car un soleil...

La bourse et la vie

… Je l’ai reconnue tout de suite grâce à son porte-monnaie. Dans l’idéal intime de mes souvenirs, une femme aussi précise, délicate, attentionnée dans la vie et au travail, efficace et bien notée par ailleurs, performante sans être besogneuse,...

La tentation de marcher sur l’eau

C’est partout, des sommations de vivre mieux, vivre vieux, vivre pieux Nuit et jour, ça clignote et ça pleurote (Cet hiver, c’est étique) Soit Sauf que C’était il y a quinze jours, ou quinze ans peut-être, on passait encore par ici entre les arbres...