Nouvelles brèves d’un monde sensible

  Les belles chansons prennent vie Souvent L’air et les paroles nous suivent Longtemps Près de la rivière, derrière l’aérodrome où jouent les petits Cessna, les aubépines et leurs sœurs exhalent un bonheur accessible dans l’immédiat. Un vent...

Tel épris (cinq textulets d’adieu sans lyrisme excessif)

… « Bons Baisers de la Brie », concluais-je tantôt Un courrier par ces mots à l’amie Qui ne m’avait pas chanté la nuit Mais pour laquelle éprouvais-je pourtant Des sentiments « Et sans doute, continuai-je à l’autre Amie, vous aussi Croyez bien...