(une vieille chanson)

dans une passe, rubis latentbucolique atonieun merle bénévoleson chant nécessairele pas des chasseurs au rond-point, décor crassedeux voitures, un couple en jaune, non ils sont troisun bidon de braisessur le tour trois vieilles pancartesdes mots toujours neufs en une...

Le corps du livre ouvert

          Au matin, on ne sait jamais de quel côté, sur quel flanc vont se présenter les mappemondes imaginaires du corps des vaches, des veaux et des génisses, animaux fabuleux quand on dit songe, mers intérieures et forêts aux contours...

Éloge du quart de seconde

En dépit de la réalité quantique, dédoublement des ondes-particules, avatars en plusieurs endroits du labyrinthe et solution immédiate, puissance de calcul, création de monnaie et entourloupe à endiguer les marées, il faudra toujours un quart de seconde pour tourner...

Souvenir bref et liquide

Le jardin était caché par une station-service à vendre en l’état, à distance d’une allée de troènes et de fusains dressés parmi les pierres jusqu’à ce que, tout à coup, une maison s’allonge. Tu prenais des boutures, j’ai posé un baiser...

Tel épris (cinq textulets d’adieu sans lyrisme excessif)

… « Bons Baisers de la Brie », concluais-je tantôt Un courrier par ces mots à l’amie Qui ne m’avait pas chanté la nuit Mais pour laquelle éprouvais-je pourtant Des sentiments « Et sans doute, continuai-je à l’autre Amie, vous aussi Croyez bien...