En coup de vent

Reprendre son outil après un mois d’absence, être surpris de le découvrir en friche ; les commandes de l’éditeur de blog ne sont plus les mêmes, il y a eu une « mise à jour ; la présentation diffère, je ne m’y retrouve plus. Advienne que pourra,...

Dans un grand à-peu-près

    Pour aller à Villiers-sur-Morin on a pris la voiture, parce que l’horaire de la navette ferroviaire n’était pas commode ; avec elle nous serions arrivés ou trop tôt, ou trop tard. C’était un chemin en boucle, repéré sur la carte et...

« Casse-gueule », manège

… Partir tôt, matin d’hiver, gants, bonnet. Un regard sur la passerelle pour ceux d’en-bas. Pour tout commerce, bar-tabac, pharmacie. Les fondamentaux. Le train est à 8 heures 37 et pas une de plus. Traverser le Bois de Boulogne depuis la Porte...

Libre circulation

… Dans les jours les plus courts, à l’approche des fêtes je tire de sous le lit la cantine des morts, servante des objets et des bris recueillis. C’est un moment très seul, où le cœur se remue dans le sens vertical. Une plongée, et un bain, à durée...