C’est aujourd’hui la ronde, suite de textes en échanges
avec pour thème le mot « Musique »

Principe : le premier écrit chez le deuxième, qui écrit chez le troisième, etc.

Je reçois avec joie Dominique Hasselmann, auteur du blog Métronomiques, qui nous présente une surprenante composition musicale.
Et c’est Hélène Verdier qui me fait le plaisir de m’accueillir sur Simultanées*

Merci à eux deux, merci à tous ceux qui font la ronde, et à leurs lecteurs !

« Blue Ronde à la truc »

Cher Dominique,

Le sujet à traiter cette fois-ci : « Musique(s) » n’est pas facile. J’ai pensé à des musiciens classiques (Bach, Vivaldi, Mozart…), de jazz (Clifford Brown, John Coltrane, Miles Davis…), modernes ou contemporains (Xenakis, Berio, Boulez…), « répétitifs » (La Monte Young, Philip Glass, Steve Reich…), j’aurais pu broder autour ou alentour d’eux, lancer une sorte de filet dans lequel les attraper puis les ramener au bord du rivage afin de les décortiquer puis les déguster à loisir.

J’aurais pu aussi faire une sorte de recensement de la musique telle qu’elle est « interprétée », ici ou là, dans la littérature (la sonate de Vinteuil chez Proust) ou tirer les fils d’une approche théorique plus radicale (Pascal Quignard, La Haine de la musique, Calmann-Lévy, 1996) et les sensations et sentiments qu’elle peut apporter à tout le monde.

Et puis, j’ai préféré improviser moi-même un petit morceau de piano, que j’ai baptisé « Blue Ronde à la truc ». Musique imparfaite, certes, juste le plaisir de faire jaillir quelques notes de ce Pleyel quart de queue planqué dans un appartement parisien.

texte, photo et musique :

Dominique Hasselmann

  • texte également disponible ici

— prochaine ronde le 15 mars —

%d blogueurs aiment cette page :