Dans l’essentiel de la tempête, la pléiade des Arbres a tenu tête, en son réseau bien codifié aux liens immenses et invisibles, en société solidaire. Il y avait de quoi cesser de gémir, pour sortir et voir

(Je me souviens de la première fois, cela commence à faire un bail, comme on dit, où j’ai rencontré l’illusion de posséder – en propriété propre – trois brins d’herbe. Je sortais tôt le matin, fringant comme un grand seigneur qui va prospecter ses terres, donner des ordres et veiller à leur accomplissement. Donnant l’aumône aux lombrics et aux escargots. Vêtu d’une doudoune de chasse très seizième (arrondissement), dans sa version hard discount, Lidl ou Action (pas vraiment directe) qui me donnait l’allure de françois fillon en moins peine-à-jouir. Je crois me souvenir que je me plaignais de ne pas posséder plus. Et puis les temps ont changé, dans l’imperceptible comme dans la flagrance)

Une fois refermée la parenthèse enchâssée (et l’anacoluthe, cette bestiole sans âge comme le cloporte ou le poisson d’argent), je suis allé rendre visite à Louis-René pour la rouvrir (la parenthèse), afin d’essayer de le faire sourire (Louis-René), tenter de l’extirper en douceur d’une mélancolie tenace ; Louis-René (qui n’est pas des forêts, mais il faut tout de même des bottes et du tact pour aller jusque chez lui) est veuf depuis peu, sans enfants, vieux, pas très riche pour ne pas dire pauvre, bref, dans la société telle qu’elle est devenue, un déchet. Mais il est anarchiste. Par conséquent, un déchet dangereux. Il faudrait leur dire, qu’il y a encore des gens dangereux, ou radioactifs, le mot sera mieux entendu, mieux compris 

En définitive, malgré des efforts dans les deux camps nous n’avons pas beaucoup ri, avec les deux “socialistes” qui essayent de faire croire qu’elles sont de gauche, et avec “les républicains” qui sont devenus fachos (sans difficulté pour eux, en tout cas sans se forcer), et ce qui devrait faire au final un joli score pour l’extrême droite dans deux mois

Sinon, comment dire, comment faire, à la campagne les gens s’isolent et ressassent. Rêve de fougères / De foudre et de guerres / À faire et à refaire, et le rouleau compresseur de netflix endort le tout

On a bu un coup, on a fait du troc (du calva de contrebande contre un gigot de campagne), des trucs pas nets, pas catholiques, dans les angles morts du fisc et de la police ; deux amies (Emmanuelle et Caroline) sont venues nous tenir compagnie, un début de société,

si ça se trouve, Louis-René va déboîter dans sa pente, va savoir, et tenir, se tenir, nous tenir

(il faudrait maîtriser l’accélération)

(bas-relief en calcaire de l’abbaye Notre-Dame-de-Guitres, présenté au Musée d’Aquitaine, Bordeaux ; photo sept. 2012)

%d blogueurs aiment cette page :