Dimanche dernier. Une fois de plus le modèle dominant, faisant fi de ses dysfonctionnements et des tourbillons de vent contraires, déployait ses grandes figures sur la toile. Une fois de plus, c’était un devoir de faire un pas de côté, serait-ce uniquement pour atteindre la paix (le jour est bien choisi pour ça).

 

Dans cet espoir on a laissé la ville par derrière, une idée comme une autre, saugrenue pas tant, à la réflexion assez commune, donc paradoxale au mot près avec son petit côté Alphonse Allais, mais la marche se prête assez bien à la philosophie, comme entendu par les siècles passés depuis l’Antiquité jusqu’à certaines émissions sur les ondes radiophoniques.

Ensuite, une fois dévié de la route sûre pour dire les choses crûment, nous nous sommes tus (et respectons ensemble, un instant, les méditations de chacun)

Après une heure ou deux, ou trois peut-être (les distances, comme le temps se diluent, sur la plaine efflanquée), apparut un bourg largement isolé, mais à l’histoire apparemment fastueuse, au moins pour quelques-uns, nommé La-Houssaye-en-Brie. On l’a traversé sans maudire. Une ancienne famille propriétaire s’appelait Plumard, et portait bien son nom, soi-disant. Quoi qu’il en soit, le château est resté privé, et ne se livre pas facilement au regard.

C’est au tournant d’une placette excentrée, peu avant un immense champ de betteraves, que la plaque est apparue, dans le sens bien réel et coercitif de l’apparition, à moitié cachée par une haie de troènes. De l’auteur Étienne Jodelle (1532-1576), membre de la Pléiade (cf les livres poussiéreux dans les bibliothèques de quelques nostalgiques, ou désenchantés, ou pointilleux), l’encyclopédie nous dit (entre autres) : né bourgeois à Paris, il fut attiré par la noblesse, inventa l’usage de l’alexandrin dans la tragédie, mourut dans la misère, toujours à Paris (sur le médaillon de bronze, on admirera le nez à la Cyrano).

Les conditions dans lesquelles il passa une partie de sa vie par ici ne sont pas évoquées. Enfin toujours est-il que…

Admirant ta blancheur, beauté, majesté, gloire, 
Qui sur ton front placée orgueillit tout ton port, 
Et ce qui de l’esprit comme un oracle sort, 
Car c’est un Dieu renclos qui meut ce corps d’ivoire, 

(Les amours, XXXIX)

… gravé ici dans le marbre, et quelques mains complices pour rabattre en silence lierre, orties, qui viendraient à s’étendre.

Au retour, après une boucle assez élégante qui nous faisait revenir au point de départ, force était de constater que les façons de s’exprimer avaient évolué sensiblement. Nonobstant, dans le mot un peu ridicule de « préfète » il n’était pas incongru d’apprécier les deux accents successivement aigu et grave, à eux seuls ils résumaient assez bien l’urgence de la situation, in situ et partout ailleurs.

%d blogueurs aiment cette page :