Un dernier voyage étonnant vers la plage en hiver, des gens volets fermés voient la vie en bruit rose…

… mais au fond pas de quoi se faire un sang d’encre, les pas perdus reviendront bientôt dessiner leur partition aléatoire sur la frange d’écume de mer. Pour un peu on fumerait bien une pipe, sport solitaire qu’on pratiquera à deux, par besoin d’équilibre et souci d’élégance.

Kurt Vile (& John Prine), How Lucky

%d blogueurs aiment cette page :