Dans un grand à-peu-près

    Pour aller à Villiers-sur-Morin on a pris la voiture, parce que l’horaire de la navette ferroviaire n’était pas commode ; avec elle nous serions arrivés ou trop tôt, ou trop tard. C’était un chemin en boucle, repéré sur la carte et...

Le caractère merveilleux

… Le paysage était tout à fait désolé. Il n’y a pas de quoi, ai-je répondu, moi-même, je n’en pense pas moins, figurez-vous. Ah, fit-il alors, pardon, je ne savais pas. Nous voilà bien, en somme. Ce n’était pas la première fois que le paysage...